Le système solaire : Se compose du Soleil et des autres objets célestes

système solaire

Le système solaire : Se compose du Soleil et des autres objets célestes

Système solaire

Le système solaire se compose du Soleil et des autres objets célestes qui lui sont liés par gravitation : les huit planètes, leurs 165 lunes connues, trois planètes naines (Cérès, Pluton et Eris et leurs quatre lunes connues) et des milliards de petits corps.

Cette dernière catégorie comprend les astéroïdes, les objets de la ceinture de Kuiper, les comètes, les météorites et la poussière interplanétaire.

En termes généraux, les régions cartographiées du système solaire se composent du Soleil, de quatre planètes terrestres intérieures, d’une ceinture d’astéroïdes composée de petits corps rocheux, de quatre planètes géantes gazeuses extérieures et d’une deuxième ceinture, appelée ceinture de Kuiper, composée d’objets gelés.

Au-delà de la ceinture de Kuiper se trouvent le disque épars, l’héliopause et finalement l’hypothétique nuage de Oort.

Par ordre d’éloignement du Soleil, les planètes sont Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Vue d'ensemble du Système solaire.
Vue d’ensemble du Système solaire (wikipedia)

Les planètes

Depuis la découverte de Pluton en 1930, les enfants ont grandi en apprenant que le système solaire a neuf planètes. Tout a changé à la fin des années 1990, lorsque les astronomes ont commencé à se demander si Pluton était vraiment une planète. Dans une décision très controversée, l’Union astronomique internationale a finalement décidé en 2006 de désigner Pluton comme une «planète naine», réduisant la liste des vraies planètes du système solaire à huit seulement.

Six des huit planètes sont à leur tour orbitées par des satellites naturels, généralement appelés « lunes » après la Lune terrestre, et chacune des planètes extérieures est entourée d’anneaux planétaires de poussière et autres particules. (« une orbite est l’ensemble des positions occupées dans l’espace par un astre lorsqu’il est en mouvement autour d’un astre de plus grande masse que lui »)

Toutes les planètes sauf la Terre portent le nom de dieux et déesses de la mythologie gréco-romaine. Les trois planètes naines sont Pluton, le plus grand objet connu de la ceinture de Kuiper ;

Cérès, le plus grand objet de la ceinture d’astéroïdes ; et Eris, qui se trouve dans le disque dispersé.

Les quatre planètes intérieures ou terrestres ont une composition dense et rocheuse, peu ou pas de lunes et aucun système annulaire.

Ils sont composés en grande partie de minéraux à haut point de fusion, comme les silicates qui forment leurs croûtes solides et leurs manteaux semi-liquides, et de métaux comme le fer et le nickel, qui forment leur noyau.

Trois des quatre planètes intérieures (Vénus, Terre et Mars) ont des atmosphères substantielles ; toutes ont des cratères d’impact et des caractéristiques de surface tectoniques telles que des vallées de rift et des volcans.

La région centrale du système solaire abrite les géants gaziers et leurs satellites de la taille d’une planète. De nombreuses comètes de courte période, y compris les centaures, se trouvent également dans cette région.

A lire également  La planète vénus: couleur, composition, température

Il n’a pas de nom traditionnel ; on l’appelle parfois « système solaire extérieur », bien que ce terme ait été plus souvent utilisé récemment dans la région au-delà de Neptune. Les objets solides de cette région sont composés d’une plus grande proportion de « glaces » (eau, ammoniac, méthane) que les habitants rocheux du système solaire intérieur.

Les quatre planètes extérieures, ou géantes gazeuses (parfois appelées planètes joviennes), représentent ensemble 99 % de la masse connue pour orbiter autour du Soleil. Les atmosphères de Jupiter et de Saturne sont principalement constituées d’hydrogène et d’hélium.

Les atmosphères d’Uranus et de Neptune ont un pourcentage plus élevé de « glaces », comme l’eau, l’ammoniac et le méthane.

Certains astronomes suggèrent qu’ils appartiennent à leur propre catégorie, les « géants de glace ». Les quatre géants gaziers ont tous des anneaux, bien que seul le système des anneaux de Saturne soit facilement observable de la Terre.

Le soleil

Son champ de gravitation assure la cohésion du système ; son centre de gravité coïncide pratiquement avec celui du système solaire, sa masse représentant 99 % de la masse totale. Il constitue le foyer commun à toutes les orbites décrites autour de lui par les autres constituants du système.

Nombreuses sont les croyances qui ont donné au Soleil une place unique. Pourtant, ce n’est qu’une étoile tout à fait ordinaire, comme notre Galaxie en compte des dizaines de milliards. Il n’en est pas moins pour nous d’une importance primordiale, comme source de lumière nécessaire à la vie. Sa proximité nous donne la possibilité d’observer en direct comment fonctionne une étoile, quelles sont sa structure, sa dynamique, son interaction avec le reste du cosmos. Ses messages, qui nous viennent sous forme de rayonnements électromagnétiques, de particules électrisées, de neutrinos, etc., sont loin d’avoir livré tous ses secrets.

L’étude du Soleil est importante parce qu’il s’agit de la seule étoile observable dans de bonnes conditions, et qu’en sa qualité d’étoile moyenne de la séquence principale, le Soleil constitue un test de choix pour les modèles stellaires théoriques ; son étude est également capitale du fait des relations Terre-Soleil, c’est-à-dire des interactions des rayonnements électromagnétiques ou corpusculaires et du champ magnétique solaires avec le milieu terrestre (magnétosphère, atmosphère, biosphère) ; elles peuvent agir sur l’évolution du climat, les réactions chimiques ou biochimiques, l’équilibre thermodynamique de la planète, la propagation des ondes radioélectriques. Enfin, en dehors de toute considération astronomique, le Soleil joue un rôle fondamental dans le développement de la vie sur Terre et dans les activités humaines, comme source d’énergie et comme source de lumière.